1. Le jardin fluvial

Votre écrit prendra place dans un environnement de taille restreinte à l’image d’un container.

Il s’agira d’un quatrain (une strophe de quatre vers) évoquant la liberté intérieure.

 

9 réflexions au sujet de “1. Le jardin fluvial”

  1. Mon coeur palpitant résonnait,
    Dans mon abri secret je voyageais.
    Au gré des flots je divaguais,
    Sur une plage alors je m’échouais.

  2. Dans cette boîte en métal
    Ça craque, ça roule, ça tangue
    L’issue n est pas banale
    Demain je quitte ma gangue

  3. Une boîte, une geôle, pour vous peut être
    Mais pour moi c’est loin de l’être
    Un peu d’imagination, ce container
    Fais mon bonheur, mon évasion

  4. Au milieu de la mer, le soleil descend à l’horizon,
    De l’eau à perte de vue, personne pour m’embêter.
    Je me laisse porter par les flots et cette paisible vision
    Et j’imagine, je divague, je m’évade, dans mes pensées.

  5. Du fond de la cale j’entends les coups de rames
    Je quitte sans regret les affres de l’oubli
    Il n’en reste plus qu’un écho de vague à l’âme
    Une douce berceuse de mélancolie

Les commentaires sont fermés.